Histoire de Roms Action

L’association, créée en octobre 2003, est née du rapprochement de 2 groupes de personnes : des professionnels intervenant auprès des Gens du Voyage français qui voulaient faire prendre en compte la présence de Roms roumains sur l’agglomération par les municipalités, la Métro, le Conseil Général, la Préfecture et une bénévole de l’association Grenoble Isère Roumanie, d’origine roumaine, qui, voyant les conditions de survie des Roms ici et connaissant la discrimination dont ils font l’objet en Roumanie, leur assurait un accompagnement médical, administratif et personnel depuis 2002.

De 2003 à 2006

Sur la base du bénévolat, médiation, aide humanitaire et accompagnements santé ou administratif ont été poursuivis et ont permis un contact proche avec les ménages (peu d’enfants) pour élaborer des projets de vie en France ou en Roumanie afin de cultiver l’espoir de sortir de la survie. En 2006, la première subvention du Conseil Général de l’Isère a permis d’employer une salariée à temps partiel en contrat aidé (CAE) pour assurer de la médiation sociale. Roms Action s'est alors professionnalisé pour développer un accompagnement social spécialisé auprès de la population Rom. La Métro, la Ville de Grenoble et la Fondation Abbé Pierre se sont engagées à leur tour auprès de l’association.

2007 : Entrée de la Roumanie dans l’Union Européenne et ouverture des frontières.

Des familles roumaines viennent avec leurs enfants, pensant trouver une possibilité de logement et de travail pour procurer un meilleur avenir à leurs enfants.

En 2008, deux salariées, dont une directrice, des bénévoles et un nouveau Conseil d'administration ont approfondi le travail pour l’autonomie et l’insertion des Roms, avec une attention particulière pour les projets de vie, notamment en Roumanie.

En 2009 - 2010

Roms Action a loué un local situé 3 rue Gay-Lussac à Grenoble grâce à une subvention du CCAS, et a employé 3 salariées qui, avec des bénévoles et des stagiaires, ont réalisé des actions sur les terrains et développé des ateliers collectifs pour les adultes et pour les enfants. Les expulsions et les allers-retours en Roumanie compliquaient beaucoup le travail de suivi des familles.

En 2011, des changements parmi les nouveaux arrivants ont apporté de l’insécurité sur les terrains et pour les salariées de RA (dont deux cambriolages successifs du local). De la prostitution et des réseaux mafieux se sont mêlés parfois aux familles en situation de grande précarité. Les demandes et les attentes des bénéficiaires vis à vis de Roms Action ont évolué avec, pour certaines familles, un réel désir d’intégration. La scolarisation a pris de l’ampleur, et certaines personnes ont demandé un accompagnement vers l’insertion professionnelle.

En 2012, suite à des difficultés financières, l’association s'est restructurée, avec un changement de directrice, et l’emménagement dans de nouveaux locaux 13 rue St Joseph. Une mission sur la situation des Roms de l’UE dans l'agglomération grenobloise, à l'initiative du Conseil général, de la Ville de Grenoble et de la Métro, avec la réunion de tables rondes multi-partenariales auxquelles Roms Action participe, aboutit à des propositions. Le Conseil Général confirme alors l’accès de ses services sociaux de secteur aux familles roms. Un « Dispositif d’Insertion par l’hébergement et l’emploi pour les familles roms de la communauté européenne » initié par le CCAS de Grenoble et Roms Action est mis en place ; il est financé par le CCAS de Grenoble, la METRO, le Conseil Général et la Fondation Abbé Pierre. Grâce à ce dispositif, 8 à 12 familles seront hébergées et bénéficieront d’un accompagnement renforcé par une assistante sociale embauchée par Roms Action, pour faciliter leur intégration.

En 2013, les perspectives financières sont meilleures en raison des subventions obtenues pour les actions menées. L’équipe salariée compte cinq personnes et la valeur professionnelle de l’association est maintenant bien reconnue.

Parallèlement aux activités en France, avec quelques partenaires (dont Habitat Cité de Paris), Roms Action a accompagné de 2004 à 2010 quelques projets de développement individuels en Roumanie (rénovations de maisons, créations de petites entreprises), dans le département d’Alba. Cette activité a dû cesser, notamment du fait de nombreuses difficultés rencontrées pour coopérer avec des associations ou institutions roumaines.